Comment le refroidissement par évaporation peut améliorer la production industrielle ?

Dans toute l’Europe, les températures élevées ont augmenté, la dernière décennie ayant été la plus chaude jamais enregistrée. En fait, 2020 a été l’année la plus chaude de tous les temps, avec 1,2 °C de plus que l’année moyenne du 19e siècle.

Cela a eu un impact sur les environnements de travail dans toutes les industries, mais dans la production et la fabrication, où la climatisation n’est pas toujours une option viable, une nouvelle approche de la climatisation est nécessaire.

Les impacts de la hausse des températures sur la production industrielle

Hausse des températures

Dans de nombreuses usines, le contrôle de la température est déjà un défi en soi sans compter le problème supplémentaire du réchauffement climatique. Cela peut être dû à la chaleur générée par les fours et les machines utilisés dans le cadre de processus de fabrication (dans la production d’acier et de plastique, par exemple), ainsi qu’au travail physique et intensif effectué par le personnel, tel que le chargement ou le déchargement des camions.

Un autre facteur, souvent négligé, est le bâtiment lui-même. L’isolation, la ventilation et le nombre d’étages dans un bâtiment détermineront la façon dont une installation réagit à la chaleur produite toute l’année par les pratiques de production modernes.

Il y a beaucoup de raisons de prendre le contrôle de la température au sérieux dans n’importe quelle usine, usine de production ou installation de fabrication. En plus de réduire à la fois la production et la qualité de la production, une chaleur excessive peut endommager l’équipement et mettre les employés en danger.

Pourquoi de plus en plus d’installations se tournent vers le refroidissement par évaporation ?

Jusqu’à récemment, le refroidissement par évaporation a été relativement peu mentionné. Cependant, les entreprises de toute l’Europe voient maintenant son fort potentiel dans des conditions de travail extrêmes où la climatisation standard est soit trop chère, soit tout simplement impossible à mettre en œuvre.

Les unités de refroidissement par évaporation présentent des avantages pratiques et économiques majeurs pour la production industrielle par rapport à des solutions de climatisation traditionnelles notamment :

Réduction des coûts énergétiques

Réduction coûts énergétiques

Selon de récentes études effectuées auprès d’entreprises de l’Union Européenne, l’énergie représente en moyenne entre 6% et 9% des coûts de production de secteurs tels que les produits chimiques de base, les fibres artificielles, le fer, l’acier et le papier.

Contrairement aux unités de climatisation standards, les systèmes de refroidissement par évaporation ne reposent pas sur des gaz réfrigérants. En utilisant de l’air extérieur et en exploitant l’énergie thermique latente, ils sont capables de faire circuler de l’air frais dans un espace et de réduire la consommation d’énergie jusqu’à 90%.

Dans un contexte d’augmentation des coûts énergétiques (gaz, électricité, …) et de réduction de l’empreinte carbone dans les process de fabrication, le rafraichissement adiabatique prend tout son sens.

Meilleure productivité

productivité croissante

À chaque degré où la température s’élève au-dessus des conditions de travail confortables, la productivité est susceptible de se dégrader. Cette baisse de performance est d’autant plus fréquente lorsque le travail est physique. En plus de fatiguer les employés plus rapidement, la chaleur inconfortable peut également nuire à la concentration.

Parce qu’ils n’ont pas besoin d’un environnement fermé pour obtenir une efficacité maximale, les unités de refroidissement par évaporation peuvent faire circuler de l’air frais là où il est le plus nécessaire, elles seront ainsi capables de rafraîchir même lorsque les portes sont ouvertes ou lorsque les espaces de travail se trouvent à l’extérieur comme des quais de chargement et déchargement de camions par exemple.

Des environnements de travail plus sûrs

Environnement de travail sécurisé

Même dans les environnements de travail modernes, les accidents liés à la chaleur sont courants et, lorsque les températures dépassent 39 °C, une installation de production industrielle peut devenir mortelle. Le risque de stress thermique, d’épuisement, de crampes de chaleur et de coup de chaleur devient plus dangereux lorsque que le corps a du mal à se refroidir, tandis que la baisse d’attention et la motricité rendent l’utilisation d’équipements et de machinerie dangereux pour les employés.

Alors que les réglementations de l’UE concernant la température sur le lieu de travail se resserrent, les refroidisseurs évaporatifs s’avèrent essentiels pour assurer la sécurité des employés.

À lire aussi : La qualité de l’air intérieur, un critère essentiel dans l’industrie.

Comment ça marche

Fonctionnement rafraichissement adiabatique

Les unités de refroidissement par évaporation profitent du processus naturel d’évaporation pour prendre l’air chaud d’une atmosphère étouffante et le transformer en une brise fraîche et froide.

Un ventilateur aspire de l’air chaud et sec à travers des panneaux alvéolaires gorgés d’eau.

La transformation physique de l’eau de la forme liquide à la forme gazeuse (vapeur) consomme de l’énergie. C’est pourquoi, lorsque l’air chaud traverse les alvéoles du panneau alvéolaire humidifiés, les molécules d’eau à la surface s’évaporent et abaissent la température de l’air.

Pour en savoir plus sur le refroidissement par évaporation et son rôle croissant dans la production industrielle, ou pour vous aider à choisir le meilleur système pour vos besoins, contactez notre équipe d’experts via notre formulaire de contact.